Boring

Combien de fois avons-nous entendu « la philosophie ne sert à rien » ? Ou combien de fois l’avons nous même pensé ? Que répondre lorsque quelqu’un vous rétorque « de toute façon la philosophie c’est trop abstrait » ? Peut-être rien, effectivement. Une chose est sûre : la philosophie sert bien à quelque chose. Et plus qu’on ne peut le penser. Je dirai que, si la philosophie est une science tournée vers la réflexion, elle peut aussi pousser à l’action.

C’est d’ailleurs pour illustrer cette idée, que je vous propose une conférence très intéressante d’André Comte-Sponville, à l’Ecole Audencia Nantes. Je vous rassure, vous n’avez pas louchez : j’ai bien parlé d’un philosophe conférencier pour une école de commerce. Cette vidéo sur le sens du travail, le bonheur et la motivation est une bonne façon de considérer l’apport de la philosophie dans notre quotidien. En effet, on ne se rend pas compte, mais la philosophie nous aide à porter un regard différent sur la vie. Je trouve qu’André Comte-Sponville nous aide à percevoir comment nous pouvons enrichir notre quotidien, juste en nous posant deux secondes (certaines questions). Parce qu’être manager, ca ne nécessite pas seulement de maîtriser ses outils ou les techniques. Cela demande aussi de comprendre l’Autre, celui avec qui nous travaillons. C’est pourquoi je crois sincèrement que s’intéresser à la philosophie n’est pas une perte de temps. Et c’est pourquoi je supporte l’idée que si la philosophie ne sert à rien (son but est-il d’avoir une utilité?), ELLE M’APPORTE énormément.

Dans cette vidéo, André Comte-Sponville nous explique les moteurs de la motivation, en lien avec la recherche du bonheur. Inutile de vendre le travail comme valeur morale, ou croire que nous aimons le travail pour ce qu’il est. Nous aimons le travail pour le sens que nous lui donnons. LE SENS, c’est ce qui importe vraiment.

Et pour ceux que ca intéresse : « Une journée de philosophie, les grandes notions vues à travers le quotidien » de P. Dulau, T. Formet et M. Steffens ou de quelle façon reconsidérer nos gestes quotidiens.